Génépi

Liqueur aromatique intense

Présentation
 | 
Historique
 | 
Ingrédients
 | 
Préparation
 | 
Dégustation
 

Emblématique de la montagne, le génépi jouit de l’aura qui entoure les choses inaccessibles. Destiné aux connaisseurs et amateurs de liqueurs herbacées et fines.

-Liqueur aromatique, elle est appréciée après une journée de ski pour retrouver chaleur et tonus et est toujours la bienvenue après une fondue entre amis pour ses vertus digestives…

-Le Génépi sera également excellent en accompagnement de côtes de porc ou d’un rôti de porc.

-Vous l’apprécierez aussi sur un sorbet citron pour un trou « provençal »

Notre conseil : En digestif, frais ou sur des glaçons. Sur un sucre pour un « canard ».

C’est avec la découverte de l’alcool au XIIIème siècle que les liqueurs apparurent. Appelées initialement eau divine,  c’était au départ uniquement de l’eau de vie mélangée avec du sucre. Cependant, rapidement, certains trouvèrent le moyen d’agrémenter leurs boissons : en Haute Provence, par exemple, l’aromatisation de ces liqueurs se faisait avec des herbes de la montagne : génépi, hysope, farigoule… Consommées comme boissons d'agrément ou comme médicaments, ces diverses liqueurs étaient considérées comme ayant les propriétés les plus merveilleuses.

Jusqu’au XVIe siècle, les droguistes ont complètement ignoré le génépi ainsi que toutes les plantes de montagne. Les populations montagnardes, notamment alpestres, les connaissaient pourtant depuis longtemps et les utilisaient contre les refroidissements ainsi que pour leurs propriétés toniques et digestives. De même, les moines les utilisaient pour fabriquer des liqueurs et des élixirs aromatiques très prisés tant pour leurs qualités thérapeutiques que pour leur saveur gustative.

Petites informations qui ont leur importance : Les génépis font partie de la même famille que les absinthes (Artemisia). Le génépi ne se développe pas en dessous de 2000 mètres d’altitude… Avis aux amateurs !

 

Le Génépi est une liqueur à 40° composée d’infusion et d’esprit de génépi, d’extrait de diverses plantes, d’alcool, de sucre et de chlorophylle.

Le génépi utilisé pour la fabrication est du génépi blanc Artemisia mutellina cultivé pour nous dans les Hautes Alpes. Les sommités fleuries sont récoltées fin juin début juillet. A peine ramassées, les fleurs sont mises à sécher dans un endroit frais et sec jusqu’à leur utilisation. Les plantes sèches (plus aromatiques) sont ensuite mises à macérer dans un mélange hydro alcoolique (eau et alcool) pendant une quinzaine de jours. Lorsque l’extraction de la fraction aromatique est arrivée à son terme, on soutire l’infusion (cœur aromatique de l’extraction) et les plantes, encore imprégnées d’alcool et d’arômes, sont distillées afin de retrouver la totalité des arômes de la plante : ainsi on obtient l’esprit du génépi. Nous ajoutons à notre produit des extraits aromatiques de génépi (mélanges de diverses plantes distillées) qui vont renforcer la typicité de notre liqueur. La chlorophylle permet de restituer à la liqueur de Génépi sa belle couleur verte.

Après assemblage des différents composants, le Génépi est contrôlé, dégusté puis filtré et mis en bouteille.

Le Génépi se boit en digestif,  à température ambiante ou glacé.

Sur un sucre pour un « canard ».

Sur un sorbet citron pour un trou « provençal »

En accompagnement de côtes de porc ou d’un rôti de porc.

La robe : La couleur du Génépi au moment de sa fabrication est verte grâce à la présence de chlorophylle. Avec le temps, du fait de son oxydation naturelle, cette teinte se brunit, avec des reflets dorés à bruns.

Le bouquet : Son nez est plutôt chaud caractéristique du génépi avec des notes fraîches, fleuries et mentholées.

Le palais : En bouche, après une attaque végétale sur les plantes, le goût se fond sur une note mentholée. L’intensité du Génépi est assez longue en bouche.